Actualités

Comment faire plaisir à votre banquier ?

« Le livret A, une manne devenue un cauchemar », c’était le titre d’un article du monde. L’auteur démontre que le livret A était une importante source de perte pour les banques : le livret A et les LDD représentent encore 356 millions d’euros d’encours. Le livret A est rémunéré à 0,75%. Ce taux est historiquement très faible… et pourtant…

« Le livret A, une manne devenue un cauchemar », c’était le titre d’un article du monde. L’auteur démontre que le livret A était une importante source de perte pour les banques : le livret A et les LDD représentent encore 356 millions d’euros d’encours. Le livret A est rémunéré à 0,75%. Ce taux est historiquement très faible… et pourtant… cela fait perdre beaucoup d’argent aux banques. Pourquoi ? 60% des encours du livret A doivent être déposés  à la Caisse des Dépôts pour financer le logement social. Sur ces 60%, la rémunération des épargnants est prise en charge par la caisse des dépôts qui rémunère la banque pour le coût de la collecte et de l’administration. Cette rémunération a baissé d’un quart depuis peu. Elle est passée à 0,30%. C’est très insuffisant pour couvrir le coût de la collecte. Pour les 40% restants c’est encore bien pire : cela coûte à la banque 0,75% plus les frais de collecte… Aujourd’hui les banques ont beaucoup trop de liquidités… Elles les déposent à la Banque de France à un taux négatif… Les banques étaient tentées de déposer plus à la Banque des Dépôts plus que les 60% minimum prévues par la loi mais la caisse n’en veut pas… sauf si la banque accepte que le surplus soit bloqué 10 ans (avec déblocage par tranche chaque année). Mais les conditions actuelles de marché la Caisse des Dépôts aurait plus intérêt à se financer sur le marché que par le livret A…

Une autre catastrophe attend les banquiers : la BCE veut revenir sur un avantage accordé aux banques qui pouvaient ne pas comptabiliser dans leur bilan les dépôts fait à la caisse… Si cette mesure est confirmée… c’est une catastrophe : cela sera ruineux pour respecter les normes prudentielles fixées aux banquiers en matière de fonds propres.

Le taux du livret est fixé chaque semestre… Les règles de fixation du taux sont connues… mais le gouvernement n’a pas obligation de les respecter. Il ne les respecte pas pour des raisons politiques. Le livret A ne devrait pas être rémunéré à 0,75% mais au mieux à 0,50%. La situation est intenable. Alors attendez-vous encore à une baisse des taux du livret A.

Nous avons une solution à vous proposer : faîtes plaisir à votre banquier : mettez fin à son cauchemar !

Retirez lui tout ou partie de votre livret A et venez nous voir ou prenez contact avec nous… Nous ferons un point complet sur votre situation et vous proposerons des solutions alternatives, probablement beaucoup plus rémunératrices !

Patrimoine Courtage

Actualités

 

Analyse de marchés février 2018
Semaine de" stress" sur les marchés fév 2018


Optimisez vos revenus fonciers en achetant des parts de SCPI qui investissent à l'étranger

Les SCPI investissant à l'étranger

 

Notre point sur l'économie à février 2017

 

BREXIT: Quelles conséquences pour votre patrimoine?
Nos commentaires sur le BREXIT.

 

Pourquoi les résidences de tourisme sont-elles loin d'être un investissement de tout repos ?

Les résidences de tourisme

 

L'usufruit temporaire de biens immobiliers dans une structure IS (SCI ou entreprise)

L'usufruit temporaire

 

Et si vous aviez le courage de bannir le mot risque de votre vocabulaire ?

Bannissez le mot risque

 

Quelques éléments de réflexions sur d'éventuels investissements dans l'agriculture

L'agriculture un investissement plaisir

 

Et si vous arrêtiez de croire ce que l'on vous raconte sur la santé de l'Amérique !

Un point sur l'Amérique

 

L'avenir n'appartient qu'à ceux qui sont optimistes de nature

Etes-vous optimiste ?

 

Pourquoi choisir un Conseil en Gestion de Patrimoine ?
La réponse de Fidelity

 

Accéder à un fond de marchand de biens sous forme de FPCI:
FPCI d'opérations de marchand de biens

Novapierre Allemagne

Investissez sur un marché porteur avec une fiscalité douce

 

Sécurisez votre épargne avec l'investissement en nue-propriété

Nue-propriété

 

L'immobilier en France

Construit t'on trop en France ?

 

Notre lettre de Patrimoine 1er semestre 2017

Lettre de Patrimoine 1er semestre 2017